La FSU écrit au recteur à propos de l’ESPE

Rappel de la lettre snesup/snes/snep adressée au recteur

Monsieur le Recteur,

Au moment de la seconde rentrée pour l’ESPE de l’Académie de Poitiers, nous souhaitons vous alerter sur les conditions difficiles qui se profilent pour la formation des enseignants, parallèlement à la situation des collègues, des stagiaires et des étudiants de l’établissement.

La loi de refondation de l’Ecole a préconisé et mis en place les ESPE et les masters aux Métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation. Elle a voulu créer des masters en alternance avec des moments de formation en stages parallèlement à ceux dispensés à l’université, dont les équipes seraient plurielles. Ces cadrages offrent la possibilité de renouveler et d’améliorer la formation des enseignants, d’attirer des jeunes vers cette formation.

Néanmoins, leur mise en œuvre est difficile et les objectifs de formation semblent parfois parasités par la gestion des postes et des personnels ; une balance entre l’université de Poitiers et le rectorat qui, bien que réfléchie tout au long de l’année précédente, n’a pas encore abouti.

Dans notre ESPE, comme dans d’autres, la continuité de la formation est mise à mal par les affectations de certains stagiaires dans d’autres académies que celle dans laquelle ils ont réalisé leur M1 (l’académie d’affectation ne proposant pas toujours le master préparé).

La composition des équipes plurielles susceptibles d’œuvrer pour cette formation, mais aussi la viabilité de certaines formations de notre ESPE, sont fragilisées par la gestion des personnels et des postes.

Ces éléments suscitent une grande inquiétude chez les collègues, les stagiaires et les étudiants, voire la désaffection même de ces derniers pour le métier d’enseignant alors même que nous souhaitions en former de nouveaux. C’est pourquoi nous sollicitons une audience afin de vous proposer des améliorations de nature à permettre une rentrée dans de meilleures conditions pour la formation.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Recteur, l’expression de notre considération respectueuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Blue Captcha Image
Refresh

*